Imaginons un espace dans lequel nous pourrions évoluer mais qui n’est pas réalisable architecturalement parlant, comme par exemple un cube dans lequel tous les côtés se touchent.
Les espaces mathématiques imaginaires sont des « lieux » inexplorés qui constituent la source d’inspiration de ce projet.

Imaginary space est une promenade sonore dans ces architectures « vierges », un pont entre musique et mathématiques, une transmission de pensées entre domaines de recherche.
Issues des recherches du Geometry center et des travaux de William Thurston, 8 catégories ont été définies et nommées afin de classifier les espaces de dimension 3 .
Visualisées à partir de modèles mathématiques ou de vidéos 3D elles ont toujours été très diffciles à aborder.
C’est dans un souci de transmission que Pierre Berger s’intéresse à la représentation de ces espaces.
En collaboration avec Jimena Royo-Letelier ils réalisent les premiers calculs rigoureux d’harmoniques propres, ce qui permet de commencer une cartographie sonore des espaces en question.
La vitesse de propagation du son, ses harmoniques, sa rugosité, aussi bien que ses dimensions sont autant de paramètres qui peuvent varier afin de définir un espace au sein d’une catégorie.
C’est dans ce contexte et suite à une première collaboration avec Pierre Berger et Jimena Royo-Letelier que Imaginary space voit le jour.
Pensé pour flûte et ordinateur, le projet s’attache à l’exploration de ces espaces grâce au traitement numérique d’un instrument traditionnel amplifié.
De manière concrète: une flûte traversière, un système d’amplification spécifique, des convolutions des espaces en question, une partition d’écriture souple et beaucoup de liberté. 

Imaginary-space est le premier mouvement du projet In-Space

Performance @ Centre international de recherches en mathématiques- extrait 1

Performance @ Centre international de recherches en mathématiques- extrait 2

You may also like

Back to Top